Actualité

Chevry : sept ans de prison pour avoir tué une femme sur la route

Le chauffard était un multirécidiviste. Cette fois-ci, pour avoir ôté la vie, il a été condamné à sept ans de prison par le tribunal correctionnel de Melun. Le procureur en avait requis huit. Il était 20 heures le 28 septembre dernier quand Jonathan B. décide de prendre sa voiture. Complètement ivre (1,84 g/l de sang), cet homme de 36 ans au lourd passif (voir encadré) roule sur la D 216 bien au-delà des limites de vitesse autorisée.

Entre Chevry-Cossigny et Brie-Comte-Robert, malgré une ligne blanche, il tente de doubler une voiture. En face, arrive une Seat Ibiza avec à son bord Laura Blachere, 26 ans, et son compagnon Michaël Baudrier, 28 ans. Le choc est inévitable et violent. La jeune femme décède en arrivant à l’hôpital, son compagnon est gravement blessé.

Dans la salle du tribunal, l’émotion est à son comble. Michaël Baudrier, en béquille, garde de graves séquelles physiques et psychologiques de l’accident. Lui et sa compagne devaient se marier cet été. Dans une lettre qu’il a écrite et que la juge a lue, il parle de Laura : « Elle était ma vie, elle est partie en quelques secondes ». A la barre des témoins, le père de Laura cache difficilement sa colère. Il intime l’ordre au prévenu de regarder une photo de sa fille décédée, lui qui tourne le dos aux familles depuis le début du procès. L’avocat de la famille, Me Hauchecorne, lit à son tour une lettre d’une des sœurs de Laura. « Pendant trois jours, je n’ai pas pu voir mes enfants, raconte-t-elle, ils me rappelaient moi et Laura quand on était petites. » Le prévenu, en larme, finit par s’excuser en regardant les familles : « Je suis désolé, rien ne pourra la faire revenir, je m’excuse. » En prison depuis l’accident, il est reparti dans sa cellule.

Privé de permis à quatre reprises, il multipliait les condamnations

Jonathan B. est ce qu’on appelle un délinquant de la route multirécidiviste. Condamné onze fois dont sept pour infractions au code de la route, il s’est vu retirer son permis de conduire quatre fois. A chaque fois, il a pu le repasser, la dernière fois en mars 2014. En juillet 2012, il fait mine de s’arrêter pour un contrôle de police avant de forcer le barrage et de continuer à rouler. Un fonctionnaire de police tire deux fois dans un pneu du véhicule qui explose. Jonathan B. finit par être arrêté, complètement ivre. Il est condamné dans cette affaire à neuf mois de prison, dont trois ferme et deux ans de mise à l’épreuve. Mise à l’épreuve qui se terminait justement le 24 septembre 2014, soit quatre jours seulement avant le dramatique accident.

Le jour des faits, plusieurs témoins ont vu Jonathan B. agir de manière irresponsable au volant. A Chevry-Cossigny, il s’accroche avec le maire qui refuse de laisser passer sa voiture dans la braderie du village. Il repart alors en trombe en prenant un rond-point à contresens. Plus tard, il est vu dans un bar du village avec son véhicule garé en travers de la route, porte ouverte. Plusieurs témoins affirment également que juste avant le drame, sa Mercedes classe E roulait à 130 km/h sur une route limitée à 90 km/h. Enfin, lorsque les pompiers arrivent sur les lieux de l’accident, ils décrivent Jonathan B. comme agressif, sans un regard pour la voiture des victimes, ne se préoccupant que de son propre véhicule.

Antoine Guy - Le Parisien

 

Actualités

  • Berlin: perpétuité pour un «rodéo» mortel

    Par Le Figaro.fr avec AFP : 27/02/2017

    Suite
  • "Justice au XXIe siècle": les associations de sécurité routière mitigées

    Le Point

    Suite
  • GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO Une femme au volant, téléphone à la main, une attitude dangereuse.

    À ceux qui consentent au massacre sur la route

    Article de Jehanne Collard Avocate spécialisée dans la défense des victimes de la route, ex-présidente de la Fondation Anne-Cellier contre l'insécurité routière

    Suite
  • Des gendarmes participent à une opération de contrôle, le 22 juillet 2016 au péage de Beaumont, près de Moineville (Meurthe-et-Moselle). (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

    Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes a augmenté de 30,4% en septembre

    Selon les statistiques de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, 335 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine.

    Suite
  • L'invité de 7h50 France Bleu Hérault : Le coup de gueule de Christophe Barret, procureur de la République de Montpellier

    Suite
Adhérer Faire un don Signer la pétition

Association
Charlotte Mathieu Adam

105 rue le Versant GALLICIAN
30 600 VAUVERT

> Nous contacter