Actualité

Routes meutrières, cambriolages en baisse...en ILLE-ET-VILAINE

Bilan préfet en ILLE-ET-VILAINE

Chute des cambriolages, hausse des violences, et des contrôles accentués en réponse aux 33 morts sur les routes depuis le début de l'année. Néanmoins, la saison estivale est restée sous contrôle relatif des autorités.

Les cambriolages en nette baisse

« Les dispositifs mis en place au printemps ont porté leurs fruits », selon Jean-Benoît Albertini, préfet de la Vendée. La bonne nouvelle de la rentrée, c'est la baisse des cambriolages. 141 sur le littoral en juillet et août. Un net recul de 27,92 % par rapport à 2013. Une tendance qui englobe l'ensemble du département, qui totalise 261 cambriolages (-14,98 %).

L'an dernier, la tendance était à la hausse. « Grâce aux actions entreprises dès l'automne 2013 par les forces de police et de gendarmerie », poursuit le préfet. Le littoral, en revanche, affiche une recrudescence des vols simples (téléphones, vélos, outillage...) avec 945 faits.

« L'été a été bien maîtrisé », affiche le colonel Marc Payrar. « Grâce au renforcement des brigades territoriales et à la création de postes de gendarmerie provisoires pour intervenir au plus vite », ajoute le patron du groupement de gendarmerie de Vendée. « Notons une tension croissante, cet été, dans les campings. Des situations de conflits qui ont exceptionnellement dégénéré. » Le facteur climatique aurait échauffé les esprits ?

La montée des violences physiques

Le tableau est plus noir en matière de violences physiques dites non-crapuleuses. La courbe grimpe allègrement sur le littoral (+ 32,16 %). Les Sables-d'Olonne absorbe la moitié des violences volontaires de la côte, qui, a son tour, englobe 50 % des actes en Vendée (+ 23 % dans le département). Un phénomène lié à la multiplication par trois des résidents sur la côte.

Mais cette tendance à la hausse est observée à l'année sur l'ensemble du département comme au plan national. Près d'un tiers des faits survient dans le cadre intrafamilial, accentué lorsque l'alcool entre en jeu. Les rixes au sortir des établissements de nuit culminent sur le littoral. Dans cette zone, le travail des enquêteurs a porté ses fruits, avec un taux d'élucidation des affaires de 76,26 % cette année contre 72,79 % en 2013.

À noter, une baisse de 40 % des affaires les plus graves au tribunal des Sables en juillet et août. « Nous avons traité dix comparutions immédiates contre 17 en 2013 », relève Gilbert Lafaye, le nouveau procureur sablais. « Elles aboutissent clairement à un emprisonnement immédiat. Pas d'affaires de stupéfiants cet été, mais de vols et violences avec circonstances aggravantes. »

La sécurité routière reste sous haute vigilance

Le premier trimestre 2014 affichait un doublement des victimes de la route, soit vingt morts contre dix sur la même période en 2013. La réaction des autorités a été immédiate « Sensibilisation, contrôles et répression accrue nous a permis de desserrer cette évolution qui reste préoccupante et qui justifie le maintient de nos efforts », insiste Jean-Benoît Albertini. La Vendée accuse une hausse de 40 % de tués en un an. D'où une présence renforcée qui s'ajoute au plan de contrôle permanent. « Mais cela ne suffit pas. Trop d'automobilistes ne veulent pas entendre ce message de responsabilité. »

Huit personnes sont décédées cet été. Deux en juillet et six en août. La période du 29 juillet au 8 août a été particulièrement meurtrière. Le chiffre de 52 accidents est en baisse (-10 %), alors que leur gravité augmente (89 blessés, soit une hausse de 24 %). Les causes : le non-respect des règles de priorité, de dépassement, la grande vitesse et la prise d'alcool, parfois conjugués.

Patrick GUYOMARD-OUEST FRANCE

Actualités

  • Congrès européen à Moulins, jeudi et vendredi 26/27 avril

    Violence routière

    Suite
  • Associations présentes

    2 ème Congrès de Moulins

    Communiqué de Presse

    Suite
  • Berlin: perpétuité pour un «rodéo» mortel

    Par Le Figaro.fr avec AFP : 27/02/2017

    Suite
  • "Justice au XXIe siècle": les associations de sécurité routière mitigées

    Le Point

    Suite
  • GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO Une femme au volant, téléphone à la main, une attitude dangereuse.

    À ceux qui consentent au massacre sur la route

    Article de Jehanne Collard Avocate spécialisée dans la défense des victimes de la route, ex-présidente de la Fondation Anne-Cellier contre l'insécurité routière

    Suite
Adhérer Faire un don Signer la pétition

Association
Charlotte Mathieu Adam

105 rue le Versant GALLICIAN
30 600 VAUVERT

> Nous contacter