Actualité

Un maire excédé se lâche sur un panneau : "Il reste des enfants à écraser, vous pouvez accélérer"

Publié le 05/03/2015

Si c'est une des solutions à prendre pour enfin faire changer les comportements routiers et nous responsabiliser, pourquoi pas! Association Charlotte Mathieu Adam

"Il reste encore des enfants à écraser, vous pouvez accélérer." Non, le maire de Bretenières (Côte-d'Or) n'est pas un dangereux psychopathe. Hervé Bruyère est simplement excédé de voir filer les voitures à toute allure dans sa commune. Il a donc décidé de manier l'ironie pour faire baisser la vitesse. "Nous avons choisi la communication plutôt que l'information", explique-t-il à francetv info, confirmant une information du Bien public (article abonnés)"C'est de l'humour, oui, certains diraient de l'humour noir. D'ailleurs, certains administrés m'ont demandé des explications."

La commune est traversée par une longue ligne droite d'un kilomètre environ. "Les automobilistes roulent parfois à 70, 80 km/h ! Le village est calme, mais j'ai vu plusieurs accidents évités de justesse."Cette ancienne départementale a été reprise en voirie communale, mais les gens du coin semblent tout aussi pressés que les automobilistes de passage. Avant cela, la commune a tout tenté. "La limite est passée de 50 km/h à 30 km/h, sans effet. On a répété de faire attention dans le bulletin municipal, on a implanté des dos d'âne au niveau de l'école, on a instauré des priorités à droite sur les rues adjacentes. Mais rien, ou presque."

Fabien Magnenou - francetvinfo

Actualités

  • Congrès européen à Moulins, jeudi et vendredi 26/27 avril

    Violence routière

    Suite
  • Associations présentes

    2 ème Congrès de Moulins

    Communiqué de Presse

    Suite
  • Berlin: perpétuité pour un «rodéo» mortel

    Par Le Figaro.fr avec AFP : 27/02/2017

    Suite
  • "Justice au XXIe siècle": les associations de sécurité routière mitigées

    Le Point

    Suite
  • GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO Une femme au volant, téléphone à la main, une attitude dangereuse.

    À ceux qui consentent au massacre sur la route

    Article de Jehanne Collard Avocate spécialisée dans la défense des victimes de la route, ex-présidente de la Fondation Anne-Cellier contre l'insécurité routière

    Suite
Adhérer Faire un don Signer la pétition

Association
Charlotte Mathieu Adam

105 rue le Versant GALLICIAN
30 600 VAUVERT

> Nous contacter