Actualité

31 morts sur les routes du Gard depuis janvier, c'est 140% de plus qu'en 2014

Publié le 10/06/2015

Le nombre de morts sur les routes du Gard est en très forte hausse en 2015. Il y a eu 31 morts entre janvier et fin mai 2015 contre 13 morts sur la même période de 2014. En mai, on passe de 1 mort en 2014 à 6 morts en 2015. La préfecture appelle à la prudence et annonce plus de contrôles routiers.

Au mois de mai 2015, 6 personnes ont perdu la vie sur les routes du département contre 1 en mai 2014.

Le nombre d'accidents est en hausse avec 60 accidents enregistrés en mai 2015, contre 55 en mai 2014 et le nombre de blessés est en baisse avec 70 personnes blessées en mai 2015 contre 76 en mai 2014.

En comparaison avec les 5 premiers mois de 2014, les indicateurs de l'accidentalité routière enregistrent en 2015 une augmentation de :
  • + 18 personnes tuées
  • + 23 personnes blessées
  • + 36 accidents
© F3 LR

© F3 LR


100% des accidents mortels sont dus à des fautes de comportement : alcool, vitesse, drogue...
Les services de l’État, les forces de l’ordre en tête, restent mobilisés au quotidien pour lutter contre l’insécurité routière.

Evolution des chiffres de la sécurité routière dans le Gard

Entre Mai 2014 et mai 2015
Sécurité routière mai 2014 mai 2015
Accidents 55 60
Tués 1 6
Blessés 76 70

Sur les 5 premiers mois de 2014 et les 5 premiers mois de 2015
Sécurité routière cumul 1er janvier au
31 mai 2014
cumul 1er janvier au
31 mai 2015
Accidents 242 278
Tués 13 31
Blessés 330 353

 

Adopter une conduite responsable

La route est un espace commun que l’on doit partager en toute sécurité. Tant qu’il y aura des morts, il nous faudra agir pour une route plus sûre.

1. Je respecte
Je respecte les règles du Code de la route en toutes circonstances.
Je comprends que le Code de la route n’est pas là pour me faire perdre des points de permis mais pour me faire gagner des années de vie.
2. Je reste concentré
Je reste en permanence concentré sur ma conduite et sur elle seule.
Je ne décroche pas mon téléphone quand il sonne et si je me sens fatigué(e), je m’arrête ou je passe le volant.
3. Je suis attentif
Je suis attentif à tous les autres usagers de la route et je prends en compte leurs différences. J’apprends à me mettre à la place de l’autre pour mieux partager la route avec lui.
4. Je sensibilise
Je sensibilise mon entourage à l’importance d’une route plus sûre. Dès que l’occasion se présente, je ne manque jamais de rappeler la nécessité de respecter le Code de la route, de ne pas rouler en ayant bu, de respecter les panneaux de signalisation et les limitations de vitesse ou de ne pas téléphoner quand on conduit.
5. Je refuse
Je refuse de mettre ma vie en danger. Je ne monte pas dans un véhicule dont le conducteur a bu. En tant que passager, je refuse de continuer à faire la route avec un conducteur qui ne respecte pas les limitations de vitesse.
6. Je suis responsable
Je suis responsable de la sécurité routière. Je me rappelle que les accidents sur la route ne sont jamais dus à la fatalité et je sais qu’il n’y a pas de petites infractions, seulement de grandes conséquences. Dans tous mes déplacements, j’agis pour une route plus sûre.

Par Fabrice Dubault - France3 Languedoc Roussillon

 


Actualités

  • Berlin: perpétuité pour un «rodéo» mortel

    Par Le Figaro.fr avec AFP : 27/02/2017

    Suite
  • "Justice au XXIe siècle": les associations de sécurité routière mitigées

    Le Point

    Suite
  • GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO Une femme au volant, téléphone à la main, une attitude dangereuse.

    À ceux qui consentent au massacre sur la route

    Article de Jehanne Collard Avocate spécialisée dans la défense des victimes de la route, ex-présidente de la Fondation Anne-Cellier contre l'insécurité routière

    Suite
  • Des gendarmes participent à une opération de contrôle, le 22 juillet 2016 au péage de Beaumont, près de Moineville (Meurthe-et-Moselle). (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

    Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes a augmenté de 30,4% en septembre

    Selon les statistiques de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, 335 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine.

    Suite
  • L'invité de 7h50 France Bleu Hérault : Le coup de gueule de Christophe Barret, procureur de la République de Montpellier

    Suite
Adhérer Faire un don Signer la pétition

Association
Charlotte Mathieu Adam

105 rue le Versant GALLICIAN
30 600 VAUVERT

> Nous contacter