Actualité

Contrôlé positif avec 3,34g d'alcool dans le sang, un chauffard repart avec son permis

Publié le 02/06/2015

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, un automobiliste contrôlé sans permis et avec 3,34g/l d'alcool dans le sang, va être relaxé à cause d'une erreur dans la procédure. Les faits remontent au 1er novembre 2014, un homme originaire du nord de la France prend le volant alors qu'il est sous l'effet d'une suspension de permis. Se faisant contrôler par la gendarmerie, il passe un alcootest qui voit son taux d'alcoolémie atteindre les 3,34g/l (le taux légal est de 0,5g/l).  Un oubli de la gendarmerie  Immédiatement, l'automobiliste est renvoyé devant le tribunal de Dunkerque. Mais l'officier de gendarmerie qui a constaté les faits a réalisé un oubli lourd de conséquences. Lors d'un début de procédure, l'officier doit rédiger un procès verbal de saisine qui annonce l'ouverture de celle-ci. Or dans cette histoire, le gendarme a tout bonnement... oublié de le faire. 2 ans de prison et 4 500 euros d'amende  L'homme a comparu vendredi dernier, le 29 mai. Malgré qu'il ait reconnu les faits annoncés par la magistrate, celle-ci n'a pas eu d'autre choix que de relaxer l'automobiliste. Une aubaine pour lui qui encourait une annulation de permis, une peine de prison de 2 ans ainsi qu'une amende de 4 500 euros. 

Julien Colas - GS GENTSIDE

Actualités

  • Berlin: perpétuité pour un «rodéo» mortel

    Par Le Figaro.fr avec AFP : 27/02/2017

    Suite
  • "Justice au XXIe siècle": les associations de sécurité routière mitigées

    Le Point

    Suite
  • GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO Une femme au volant, téléphone à la main, une attitude dangereuse.

    À ceux qui consentent au massacre sur la route

    Article de Jehanne Collard Avocate spécialisée dans la défense des victimes de la route, ex-présidente de la Fondation Anne-Cellier contre l'insécurité routière

    Suite
  • Des gendarmes participent à une opération de contrôle, le 22 juillet 2016 au péage de Beaumont, près de Moineville (Meurthe-et-Moselle). (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

    Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes a augmenté de 30,4% en septembre

    Selon les statistiques de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, 335 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine.

    Suite
  • L'invité de 7h50 France Bleu Hérault : Le coup de gueule de Christophe Barret, procureur de la République de Montpellier

    Suite
Adhérer Faire un don Signer la pétition

Association
Charlotte Mathieu Adam

105 rue le Versant GALLICIAN
30 600 VAUVERT

> Nous contacter