Actualité

Il laisse son ami ivre reprendre le volant : 18 mois de prison avec sursis

Publié le 05/02/14

http://lci.tf1.fr/france/justice/il-laisse-son-ami-ivre-reprendre-le-volant-18-mois-de-prison-avec-8559803.html

Un homme qui avait laissé conduire un ami ivre responsable d'un accident mortel a écopé en appel d'une peine de dix-huit mois de prison avec sursis pour homicide involontaire.

Un homme a été condamné ce jeudi par la cour d'appel de Montpellier à dix-huit mois de prison avec sursis pour homicide involontaire après avoir laissé conduire un ami ivre responsable ensuite d'un accident mortel. Les magistrats ont infirmé la peine infligée à Mustapha Bouchane par le tribunal correctionnel de Montpellier, lequel avait prononcé le 5 mars une condamnation à 18 mois de prison, dont six ferme.

A l'audience, le 18 décembre, l'avocat général Pierre Denier avait demandé la confirmation de cette condamnation de première instance, une première en France. Il avait souligné que le prévenu "avait bien contribué à la réalisation du dommage", comme le prévoit la loi. Contre Lhoussain Oulkouch, auteur de cet accident qui avait coûté la vie à une étudiante, la cour d'appel a confirmé les six ans de prison infligés en première instance alors que l'avocat général avait réclamé sept années de détention. Le chauffard a été déclaré coupable d'homicide involontaire aggravé notamment par l'alcool, la vitesse, le défaut de permis et la prise de cannabis.

"Qu'est ce qui lui permettait de ne pas rendre les clefs au propriétaire du véhicule sans lui-même commettre un vol ?"
 
Dans la nuit du 22 décembre 2012, Lhoussain Oulkouch, a fauché et tué une étudiante en pharmacie de 18 ans, Charlotte Landais. Il présentait un taux d'alcoolémie estimé par les experts entre 2,36 gr/l et 4,2 gr/l. Mustapha Bouchane, voyant que son copain n'était pas en état de conduire, avait pris le volant pour rentrer chez lui, alors qu'il n'avait pas de permis. Mais une fois à son domicile, il avait rendu les clefs de son véhicule à son ami et propriétaire, l'accident se produisant moins de deux minutes plus tard.

Dans son arrêt, la cour d'appel de Montpellier a estimé que Mustapha Bouchane n'avait "pas tout fait pour empêcher" l'auteur de l'accident "de prendre le volant", notamment en lui "subtilisant les clefs" alors qu'ils sont "amis de longue date". Pour son avocat, Me Michael Poilpré, Mustapha Bouchane "n'avait pas les moyens d'empêcher son ami de reprendre son véhicule" au vu de la législation actuelle. "Cet arrêt ne répond pas à une question juridique: qu'est ce qui lui permettait de ne pas rendre les clefs au propriétaire du véhicule sans lui-même commettre un vol ?", a-t-il demandé, précisant qu'il envisageait un pourvoi en cassation.

lci.tf1.fr

Actualités

  • Berlin: perpétuité pour un «rodéo» mortel

    Par Le Figaro.fr avec AFP : 27/02/2017

    Suite
  • "Justice au XXIe siècle": les associations de sécurité routière mitigées

    Le Point

    Suite
  • GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO Une femme au volant, téléphone à la main, une attitude dangereuse.

    À ceux qui consentent au massacre sur la route

    Article de Jehanne Collard Avocate spécialisée dans la défense des victimes de la route, ex-présidente de la Fondation Anne-Cellier contre l'insécurité routière

    Suite
  • Des gendarmes participent à une opération de contrôle, le 22 juillet 2016 au péage de Beaumont, près de Moineville (Meurthe-et-Moselle). (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

    Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes a augmenté de 30,4% en septembre

    Selon les statistiques de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, 335 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine.

    Suite
  • L'invité de 7h50 France Bleu Hérault : Le coup de gueule de Christophe Barret, procureur de la République de Montpellier

    Suite
Adhérer Faire un don Signer la pétition

Association
Charlotte Mathieu Adam

105 rue le Versant GALLICIAN
30 600 VAUVERT

> Nous contacter