Actualité

Jeudi 26 Mars, Caen : Procès de la conductrice (et ses complices) qui a tué Nathan Barette

L'épreuve des parents de Nathan, membres de notre association

Ce jeudi 26 Mars à Caen aura lieu le procès de la conductrice responsable de la mort de Nathan Barette.

Il avait 16 ans et circulait, ce 13 Avril 2012, à scooter avec son ami.

La conductrice de 55 ans, alcoolisée et déjà privée une fois de son permis, qui les renverse après leur avoir refusé la priorité,s'enfuit en laissant les deux jeunes garçons sur la chaussée, inanimés.

Au lieu d'appeler les secours, la conductrice s'enfuit et le tribunal retiendra ce Jeudi contre elle, entre autres, lors du procès "la non assistance à personne en danger".

Nathan est en état de mort cérébrale, il décèdera peu après le choc. Son ami, lui, sera blessé.

Mais là n'est pas le plus sordide de cet énième dramatique "accident de la circulation" que l'on devrait plutôt appeler "crime de la route".

Car la conductrice, après s'être lâchement enfuit, va alors élaborer un plan machiavélique, monstreux, honteux pour se disculper :

Elle va demander à son compagnon d'appeler une tierce personne qui devra s'accuser elle-même de "l'accident"!

Pourquoi : car madame  la conductrice a déjà perdu son permis et est en période probatoire !

Cette personne complice est une jeune femme enceinte qui accepte la proposition.

Grace à la perspicacité des gendarmes, le complot sera découvert et les deux complices mis en examen.

En matière de bêtise humaine et de lâcheté, ces trois là frôlent donc la perfection.

Pour ajouter à la peine des parents, comme bien souvent, la conductrice fera en tout et pour tout 15 jours de prison !!!!!

Et de plus ne respectera pas son contrôle judiciaire !

Mais alors, permettez-moi,Mme et Mr Barette, de poser une question au Tribunal qui va juger ces "chauffards-complices" :

-La conduite sous l'emprise de l'alcool est bien volontaire
-Le refus de priorité est bien volontaire
-Le délit de fuite est bien volontaire
-La non-assistance à personne en danger est bien volontaire
-Le choix de ces trois personnes d'élaborer et d'accepter un scénario pour se disculper et mentir est, on ne peut plus, volontaire


Question donc : Les faits ne ressemblent-t-ils pas alors à tout ce que l'on pourrait reprocher à un criminel et ses complices ?

On me dira que je vais trop loin...

Le Tribunal, bien correctionnel lui, traitant les "délits" et non pas "les criminels" en décidera...

Et Mme et Mr Barette devront, comme bien d'autres victimes, fatalement accepter tout cela...

La conductrice est renvoyée pour : homicide "involontaire" sous l'emprise de l'alcool, non assistance à personne en danger, délit de fuite, complot.

Le compagnon (au casier bien rempli) renvoyé pour : complicité de délit de fuite.

La complice renvoyé pour : complicité de délit de fuite.

Mme et Mr Barette, attendent ce procès de puis 2 ans.

En respectant la volonté de Nathan de permettre à d'autres personnes de vivre par un don, ils peuvent être sûrs d'avoir fait le choix de la vie, tout à l'honneur de leur fils, et à l'opposé de ce que peuvent représenter ceux qui lui ont oté.

Nous leur souhaitons un énorme courage, qu'ils sachent que nous sommes de tout coeur avec eux et que notre association est là pour les aider, les écouter.


Stéphane LANDAIS


Association Charlotte Mathieu Adam

Actualités

  • Berlin: perpétuité pour un «rodéo» mortel

    Par Le Figaro.fr avec AFP : 27/02/2017

    Suite
  • "Justice au XXIe siècle": les associations de sécurité routière mitigées

    Le Point

    Suite
  • GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO Une femme au volant, téléphone à la main, une attitude dangereuse.

    À ceux qui consentent au massacre sur la route

    Article de Jehanne Collard Avocate spécialisée dans la défense des victimes de la route, ex-présidente de la Fondation Anne-Cellier contre l'insécurité routière

    Suite
  • Des gendarmes participent à une opération de contrôle, le 22 juillet 2016 au péage de Beaumont, près de Moineville (Meurthe-et-Moselle). (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

    Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes a augmenté de 30,4% en septembre

    Selon les statistiques de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, 335 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine.

    Suite
  • L'invité de 7h50 France Bleu Hérault : Le coup de gueule de Christophe Barret, procureur de la République de Montpellier

    Suite
Adhérer Faire un don Signer la pétition

Association
Charlotte Mathieu Adam

105 rue le Versant GALLICIAN
30 600 VAUVERT

> Nous contacter