Actualité

Le gérant d’un bar jugé hier pour homicide involontaire à la suite du décès d’un quinquagénaire

Clermont ferrand : 05/05/2015

Un gérant de bar jugé pour « homicide involontaire par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence ». Une première dans la région.

 
C'est également un des combats de l'Association, rechercher toutes les responsabilités directes ou indirectes au-delà de celle du chauffeur dans le cas de Charlotte LANDAIS, c'est ainsi que nous sauverons des vies! 
http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/2015/02/05/montpellier-6-ans-de-prison-pour-le-chauffard-meurtrier-de-charlotte-landais-649151.html 

Association Charlotte Mathieu Adam
 
Six mois de prison avec sursis, 1.500 € d’amende et une interdiction d’exercer sa profession pendant 5 ans ont été requis à l’encontre du gérant poursuivi pour homicide involontaire. Le jugement a été mis en délibéré au 27 mai.

 La victime a bu 1,12 litre d’alcool fort en deux heures maximum. Il avait, selon le parquet, entre 3,7 grammes et 6,8 grammes d’alcool par litre de sang.? - photos AFP et Franck boileau

Chemise blanche sur veste noire, teint hâlé et regard absent : Gilles Crépin, le gérant du bar Le Starter, comparait ce lundi devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand pour « homicide involontaire par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence ». Une première dans la région.

C'est dans son établissement clermontois, le 25 octobre 2014 qu'un client, Renaud P., a bu consécutivement cinquante-six petits cocktails alcoolisés, appelés shooters. Cet habitant de Cébazat, âgé de 56 ans, avait ensuite sombré dans un coma éthylique profond, avant de décéder, quelques heures plus tard, au CHU.

À l'issue de l'enquête de police, le patron, âgé de 47 ans, a été renvoyé devant la justice. Le parquet de Clermont-Ferrand lui reproche d'avoir continué à servir de l'alcool à une personne manifestement ivre, et d'avoir, à ce titre, une responsabilité dans la mort de Renaud P. Lors de l'audience, hier, le prévenu a nié sa responsabilité. « Il ( NDLR, la victime) était incontrôlable. Avec un serveur, on lui a dit d'arrêter de consommer. On a fini par inscrire 56 shooters sur l'ardoise car on ne savait pas comment l'arrêter », assure-t-il. « Vous n'avez rien à vous reprocher ? », questionne le président. « L'erreur, c'est l'ardoise où étaient inscrits les records à battre : ça pouvait inciter à la consommation », soupire le commerçant.

Pour le reste, le quadragénaire, ancien menuisier, minimise. La deuxième tournée de trente shooters ? « Je pensais qu'ils allaient les boire à cinq. » Les douze derniers ? « Il y avait des softs (boissons sans alcool) dedans ». Pour M e Portal, l'avocat de la fille de la victime, partie civile, « la violation existe dès que les trente premiers shooters sont servis, mais c'est encore plus évident quand les douze autres suivent ».

Le procureur de la République Alain Durand dit ne pas vouloir « faire d'exemple ». « Mais un patron de bar a des obligations particulières, rappelle le magistrat. Celui-ci est devant le tribunal car les faits montrent qu'il n'a pas respecté les consignes et qu'en se comportant ainsi, il a involontairement causé la mort d'un homme. » Selon le parquet, si la soirée a viré au drame, c'est parce qu'il « a manqué dans ce bar un modérateur dont le rôle doit être incarné par le gérant. Jamais il n'avait le droit de lui servir la dernière tournée ! » Il requiert six mois de prison avec sursis, 1.500 € amende et une interdiction d'exercer sa profession pendant cinq ans.

En défense, M e Renaud Portejoie plaide la relaxe, estimant que le client « n'est pas mort car il avait trop bu. Il avait des problèmes respiratoires, il a fait une fausse route […] Personne n'a commis de faute. » Le jugement a été mis en délibéré au 27 mai.

lamontagne.fr - Nicolas Faucon

Actualités

  • Berlin: perpétuité pour un «rodéo» mortel

    Par Le Figaro.fr avec AFP : 27/02/2017

    Suite
  • "Justice au XXIe siècle": les associations de sécurité routière mitigées

    Le Point

    Suite
  • GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO Une femme au volant, téléphone à la main, une attitude dangereuse.

    À ceux qui consentent au massacre sur la route

    Article de Jehanne Collard Avocate spécialisée dans la défense des victimes de la route, ex-présidente de la Fondation Anne-Cellier contre l'insécurité routière

    Suite
  • Des gendarmes participent à une opération de contrôle, le 22 juillet 2016 au péage de Beaumont, près de Moineville (Meurthe-et-Moselle). (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

    Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes a augmenté de 30,4% en septembre

    Selon les statistiques de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, 335 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine.

    Suite
  • L'invité de 7h50 France Bleu Hérault : Le coup de gueule de Christophe Barret, procureur de la République de Montpellier

    Suite
Adhérer Faire un don Signer la pétition

Association
Charlotte Mathieu Adam

105 rue le Versant GALLICIAN
30 600 VAUVERT

> Nous contacter