Actualité

Marseille : portable, chicha, selfies provoc' à la prison des Baumettes

Une page Facebook ouverte pendant les fêtes (mais supprimée depuis) montre des photos de détenus de la prison des Baumettes à Marseille dans une ambiance "club de vacances"...

Selon une information du quotidien La Provence, plusieurs photos publiées sur une page Facebook intitulée "MDR o Baumettes" soit "Mort de rire aux Baumettes" pendant la période des fêtes, scandalisent.

Sur ces images, que le journal a pu récupérer avant que la page ne soit fermée, on voit plusieurs détenus dans la prison des Baumettes à Marseille, arborant plutôt fière allure. L'un avec une liasse de billets, l'autre téléphone portable à l'oreille levant le pouce... tranquille, d'autres en groupe version gang, ou encore boulette de cannabis sur une table ou un autre la chicha au bec. Une ambiance plutôt "cool" et des attitudes volontairement provocantes.

 

 

Bref de quoi donner une bien mauvaise image des services pénitentiaires puisque ces images ont circulé sur Facebook récoltant quelques 4 800 "j'aime" pendant ces quelques jours de visibilité. Découvrant ces clichés, la direction de la prison a fait fermer cette page le 31 décembre. Plusieurs syndicats de surveillants de prison ont dénoncé ce lundi "une dérive inquiétante" ou une "gestion de club de vacances". Ils dénoncent le manque flagrant d'effectifs et donc le défaut de surveillance.

"Nous n'avons pas les moyens de lutter"

"Quand la direction a découvert cette page, elle nous a tout de suite demandé ce que faisaient les agents pour ne pas avoir vu ce cinéma ! Mais le problème c'est que nous ne sommes plus assez nombreux, nous le répétons depuis des années. Ils n'ont plus peur de rien, et nous, nous n'avons pas les moyens de lutter. Cette page n'a rien de valorisant pour nous, pour le travail fait chaque jour par les surveillants, mais c'est un fait, les détenus sont livrés à eux-mêmes", a dénoncé David Cucchietti de la CGT au quotidien La Provence.

Fouille systématique interdite

De son côté, Thierry Serra de l'UFAP-UNSA justice, dénonce "le manque de moyens" avec un déficit d'une soixantaine d'agents sur cet établissement. "La prison n'impressionne plus, les détenus ont plus peur des règlements de comptes", a-t-il indiqué. Le SPS demande dans son communiqué, "une fouille générale du Centre Pénitentiaire de Marseille. L'apport d'effectifs de surveillants. L'abrogation de l'article 57 de la loi pénitentiaire de 2009 (qui interdit la fouille systématique après les parloirs, ndlr) et le désencombrement des cellules en détention".

La direction ne répond pas...

Selon Jérémy Joly, représentant de ce syndicat aux Baumettes, "de plus en plus de téléphones portables, d'armes blanches et de stupéfiants sont trouvés" lors des fouilles. Durant l'été, les syndicats avaient attiré l'attention de la direction sur les problèmes de sécurité liés au chantier "Baumettes 2" d'agrandissement du centre pénitentiaire, alors que des "colis" étaient envoyés depuis l'extérieur dans la cour de promenade. Contactée par l'AFP, la direction régionale de l'administration pénitentiaire n'a pas souhaité réagir.

Midi Libre avec AFP

Actualités

  • Berlin: perpétuité pour un «rodéo» mortel

    Par Le Figaro.fr avec AFP : 27/02/2017

    Suite
  • "Justice au XXIe siècle": les associations de sécurité routière mitigées

    Le Point

    Suite
  • GETTY IMAGES/ISTOCKPHOTO Une femme au volant, téléphone à la main, une attitude dangereuse.

    À ceux qui consentent au massacre sur la route

    Article de Jehanne Collard Avocate spécialisée dans la défense des victimes de la route, ex-présidente de la Fondation Anne-Cellier contre l'insécurité routière

    Suite
  • Des gendarmes participent à une opération de contrôle, le 22 juillet 2016 au péage de Beaumont, près de Moineville (Meurthe-et-Moselle). (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

    Sécurité routière : le nombre de morts sur les routes a augmenté de 30,4% en septembre

    Selon les statistiques de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière, 335 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine.

    Suite
  • L'invité de 7h50 France Bleu Hérault : Le coup de gueule de Christophe Barret, procureur de la République de Montpellier

    Suite
Adhérer Faire un don Signer la pétition

Association
Charlotte Mathieu Adam

105 rue le Versant GALLICIAN
30 600 VAUVERT

> Nous contacter